Se nourrir (et nourrir ses enfants) en Corée du Sud

On continue les impressions générales de notre voyage en Corée du Sud. Tout d’abord le point numéro un à nos yeux : la nourriture.

Nourrir ses enfants

17547118_10155675480410839_5985886636900036111_o

Enfant n’ayant pas dormi dans l’avion paniquant devant son premier repas coréen

La Corée étant très réputée pour son kimchi (chou fermenté au piment), on se doutait bien qu’on allait un peu galérer pour faire manger les enfants. Notre aîné est un peu difficile sur la nourriture (ça s’améliore en grandissant) mais la cadette mange TOUT (mais en toutes petites quantités).

Le repas coréen traditionnel est composé d’un plat (souvent pimenté) accompagnés de plein de petites assiettes, les banchan. Parfois vous avez de la chance et votre enfant trouve un banchan trop bon (le restaurateur vous ressert dès que vous videz l’assiette, on ne finit jamais son assiette en Corée !), parfois tous les banchans sont épicés et c’est l’échec (ça nous est arrivé à Jeonju). Il faut savoir que les coréens mangent beaucoup dehors car c’est vraiment très bon marché et qu’il y a un restaurant dans tous les bâtiments, voire plusieurs par bâtiment, un à chaque étage (et il vous faut les repérer de la rue, pas toujours facile). Parfois ce sont de toutes petites cantines avec un seul plat (délicieux) au menu.

Dans les difficultés rencontrées avec les repas au resto, il y a eu le problème du riz. Faut dire qu’on avait aussi sélectionné des petits restos typiques, donc ils ont mangé beaucoup beaucoup beaucoup de riz les trois premiers jours car les autres plats étaient tous épicés. Il y a aussi eu un resto où on a acheté un snack à notre fils en sortant car il n’avait pas voulu manger le plat (des nouilles aux fruits de mer délicieuses et pas du tout épicées mais l’aspect du plat l’a rebuté).

NOTRE SOLUTION : LE BARBECUE

17761246_10155688559850839_6035676972015244889_o

Le célèbre barbecue coréen

Le quatrième jour, on a atterri dans un barbecue où les enfants se sont littéralement jetés sur la viande. On a donc ensuite alterné petit resto typique et barbecue (de toute façon mon estomac n’aurait pas supporté de ne manger que du typique) mais donc sachez que le barbecue coréen, c’est vraiment le bon plan avec des enfants. Et que les coréens y emmènent leurs enfants dans une très bonne ambiance (bien plus que dans les restos typiques). En général les enfants sont les bienvenus partout, on a juste trouvé l’accueil un peu plus froid dans les quartiers d’affaires (Gangnam à Séoul notamment) où le repas du midi doit être vite servi, vite mangé et on sentait bien qu’on gênait un peu.

 

On avait prévu de prendre les repas du soir généralement dans nos hébergements (on avait même emmené avec nous un sachet de « pâtes étoiles » !) mais on a finalement cuisiné nous-même peu de repas. Tout d’abord parce qu’on a trouvé peu de légumes qui nous inspiraient dans les supérettes… blettes, courges et choux… et c’est tout. Autre difficulté rencontrée pour le repas « le soir à l’appart », le fait que les coréens ne mangent pas à table mais assis par terre. Dans tous les apparts que nous avons loués, il n’y avait pas de table ! Je ne sais pas comment font les coréens mais un repas avec un bébé, en tailleur, sans dossier, sur une minie table basse, au bout d’un moment c’est très fatigant et/ou salissant.

Pour l’eau, on a jamais bu l’eau du robinet mais il faut dire qu’il y a des fontaines à eau partout, surtout dans les lobbys des auberges de jeunesse, c’est considéré comme un service basique d’un hébergement touristique.

On a ensuite un peu galéré pour trouver des petits plats pour bébé (et des couches aussi). On n’en trouve pas dans les convenience stores (si vous êtes déjà allés dans des pays anglo-saxons vous voyez de quoi je parle (7/11, Mart, etc) sinon ce sont des petites « épiceries » qui sont ouvertes 24/24 avec donc plein de produits de nécessité… sauf pour les bébés). On a donc découvert qu’il fallait aller dans les vraies grandes surfaces pour pouvoir s’approvisionner en plats pour bébés (et couches). Ce qui est parfois difficile sans voiture. A Yeosu on est même allés au supermarché le plus proche en TAXI (ce n’est pas très cher) car sinon il y en avait pour plus d’une demie-heure de bus. C’était comme les Galeries Lafayettes, sachant que les petits pots étaient au rayon « bébé » au deuxième étage, et pas avec le reste de l’alimentation au sous-sol. Du coup je ne sais pas comment on fait à Séoul pour s’approvisionner en couches et petits plats pour bébé.

Par contre il est très facile de trouver des petites gourdes de desserts de fruit (c’est plus liquide que nos compotes) aux effigies des héros des dessins animés coréens. On en a même ramené avec nous en France et on a prolongé un peu le voyage !

Bon mais alors qu’est-ce qu’on mange en Corée du Sud ?

Voici un inventaire des quelques plats que nous avons goûté :

17504497_10155685320755839_2477999819938997133_o

Du bibimbap et du makgeolli

Pour le bibimbap je vous renvoie à La Table de Diogène, un blog cuisine tenu par une sud-coréenne car elle explique très bien la philosophie de ce plat. Grosso modo c’est un saladier plein de choses coupées en tous petits morceaux que vous mélangez avant de le manger. ATTENTION on a le droit d’enlever la pâte de piment car ça arrache vraiment énormément. Si vos enfants mangent des légumes, vous pouvez même leur en filer, et c’est pratique car c’est tout bien découpé.

Le makgeolli est un alcool de riz, ça ressemble un peu à de la bière, en plus sucré. C’est délicieux, pas très cher et typiquement coréen, et en plus ça permet de calmer le piment. Bon évidemment on ne peut pas en donner aux enfants (7° quand même).

17492658_10155680623775839_4553499772596918210_o

Les meilleures nouilles aux fruits de mer de ma vie

17855566_10155698466085839_3462993472115921764_o

Naengmyeon, des « nouilles froides »

Des nouilles

On trouve donc plein de plats à base de nouilles, et même des restaurants japonais de ramens. Les bouillons sont rarement épicés et comme vous pouvez le voir sur les images, on ne commande qu’un plat pour adulte et le serveur amène automatiquement une petite assiette et une fourchette pour les enfants. Les ciseaux servent à couper la viande et les nouilles aussi.

17880037_10155705594555839_3414233685531739838_o

Un stand dans le marché de Yongin

Poulpe grillé à Myeongdong, un délice (plutôt pour les parents)

De la « street food »

On trouve des stands de nourriture PARTOUT dans la rue. A quasiment n’importe quelle heure. Il suffit de vérifier si les brochettes sont « no spicy » et zouuu les enfants sont heureux. Je ne vous ai pas mis toutes nos photos mais on trouve aussi évidemment des stands de produits sucrés : beignets fourrés au chocolat ou à la pâte de haricots rouges, mochi japonais, barbapapas multicolores, glaces, fruits coupés, bref vous et vos enfants allez trouver votre bonheur.

 

Petits déjeuners

17545336_10155688439290839_7947609314281889879_oDans notre hanok (maison) traditionnelle à Jeonju on a même testé un petit-déjeuner coréen lui aussi traditionnel… au poisson fumé. Notre fils a fait une drôle de tête mais une fois qu’il l’a goûté, il l’a trouvé très bon. Challenge pour les parents, le poisson se découpe aux baguettes !!! Les autres parents (coréens) avaient acheté des petits yaourts pour leurs enfants qui étaient stockés dans le frigo commun, ce qui était plutôt malin.

17834364_10155698282010839_3210574902078678951_o

Pour les autres matins, on avait acheté plein de laits aromatisés au supermarché dont le « banana youyou » (la brique bleue, lait aromatisé à la banane chimique Haribo) conseillé par notre ami marié à une sud-coréenne. Moi je vous conseille le lait aromatisé au sésame (la bouteille de verre) qui accompagnait divinement les céréales.

 

Pour le dessert

17807465_10155683466265839_2464150271042461369_o

Voici un « sulbing », une glace « en poudre » (on dirait qu’on mange de la neige poudreuse) recouverte de poudre de cacahuète ou de sésame et de pâte de haricots rouges. On s’est rendu compte après avoir commandé qu’en fait les coréens n’en prennent qu’une pour deux (salut c’est les européens gloutons).

**********

Je termine sur le thème de l’alimentation avec l’allaitement et les toilettes publiques.

Allaiter en Corée du Sud

Pour l’allaitement, je n’ai jamais vu personne allaiter son enfant en public et la présence de salles dédiées (souvent situées dans les toilettes mais super confortables) me fait supposer qu’une coréenne n’allaite pas en public. On a essayé de respecter cette règle au maximum mais j’avoue que souvent j’ai allaité dans les transports et personne ne m’a jamais dévisagée ou fait de remarques désobligeantes (ça ne m’est jamais arrivé en France non plus hein). Au contraire les ajumma (les « mamies ») venaient du coup me voir pour me parler de leurs allaitements XD

Dans les trains que nous avons pris, j’ai toujours trouvé une petite cabine fermant à clef avec un fauteuil pour allaiter (et un pictogramme très explicite). Dans le « train pour touristes », on est même assise face à la vitre, on peut donc regarder défiler le paysage en allaitant, c’est top !

 

Les toilettes publiques

Enfin le plus gros choc culturel ce fut de trouver partout des toilettes publiques dans un excellent état de propreté, avec je ne sais combien de tailles différentes de sièges pour les enfants, une table à langer et parfois une pièce pour allaiter. On trouve même parfois un siège pour mettre l’enfant le temps que la mère fasse ses besoins (bon par contre c’est toujours chez les femmes).

Même dans les villages les plus petits, tous les cent mètres on trouve des toilettes publiques impeccables ! Dans les gares et les métros c’est le top du top.
On s’est sentis bien barbares et on avait des frissons d’horreur en imaginant un coréen prenant le métro parisien pour la première fois de sa vie.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réponses à “Se nourrir (et nourrir ses enfants) en Corée du Sud

  1. un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N’hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
    au plaisir

  2. Pingback: Voyager en Corée du Sud avec des enfants… notre itinéraire | La sagesse est au coin de la rue·

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s