Fleur et Sang – François Vallejo

Sixième et dernière lecture du challenge 1% Rentrée Littéraire

fleur_et_sang

Déjà énorme satisfaction d’avoir tenu ce challenge… ce n’était pas gagné. Je suis aussi très satisfaite d’avoir réussi à équilibrer auteurs masculins et féminins (presque les éditeurs, j’ai lu deux Gallimard).

En ce qui concerne Fleur et Sang en particulier ça été une lecture plutôt agréable. J’ai trouvé quand même quelques longueurs au milieu et un rythme un peu lent. Puis vers la page 195, soudain, la trame narrative s’est illuminée, j’ai commence à comprendre les jeux de miroir entre les deux époques. Le livre raconte en effet le destin de deux chirurgiens de la même famille à plus de 4 siècles de distance l’un de l’autre. Avec le vocabulaire et la syntaxe propre à la langue de chaque époque, jolie prouesse de l’auteur. Au final le travail de l’auteur m’a vraiment enchantée tout en étant discret et pas lourd du tout.

Ce n’est pas un coup de coeur à cause de ce rythme un peu trop lent pour moi mais une belle lecture que je ne regrette pas d’avoir faite (il n’y aura que Le Royaume qui m’aura vraiment déçue durant ce Challenge).

Quelques extraits :

Tout d’abord dans le premier chapitre, la description du chirurgien du XXIème siècle

SANG 1

Ta guérison, ma déraison, disait quelquefois le docteur Delatour à ses patients, s’il les tutoyait ; souvent. C’est une folie, même pour le sauver, de tremper ses mains dans le coeur et le sang d’un malade. Ta guérison ? Ma déraison.

(…)

L’hémorragie a reculé dans un délai raisonnable, Etienne Delatour souriait sous son masque, quel chemin depuis un an et demi. Attention, pas trop de décontraction, c’était le moment de suspendre le pont aérien, avec sa dextérité incontestable. Il fignolait, sans impatience, des doigts de dentellière.

Une seconde, c’est le chambardement. La femme, dans la profondeur de son sommeil, arrête tout. Le jeune anesthésiste panique un moment, Delatour le secoue, redescends sur terre, bon Dieu…

L’équipe déterminerait plus tard une complication pulmonaire, entraînant un collapsus cardio-vasculaire. On s’est tenu, on a manoeuvré, insisté, on a abandonné. Le chirurgien a retrouvé son casier, les mêmes larmes que l’autre année. Pas les mêmes ? Si, la science peut dire ce qu’elle veut, il est sûr qu’on a n’a pas deux sortes de larmes, pour la joie ou pour le malheur ; les mêmes, exactement.

Et puis vers le milieu du livre, le chirurgien du XVIIème siècle aide son père (chirurgien lui aussi qui lui apprend son métier) à opérer la fille du seigneur qui régit la paroisse où ils officient qui s’est cassé la jambe en tombant de cheval.

FLEUR 5

Maître Urbain Delatour a fait remarque que si Mademoiselle de Montchevreüil se protégeait comme fille sous ses habits d’homme, elle s’exposait davantage, par son accident de jambes, que si elle avait porté robe et jupons. On les aurait soulevés ce qu’il fallait et le mal n’allait pas plus loin. (…)

La dame n’en pouvait plus de douleur et de honte, elle a préféré perdre sa connaissance ou l’imiter. J’ai reçu de mon père la charge de décoller le tissu des chairs meurtries, de le déchirer tout au long, jusqu’à ce que les deux jambes nous apparaissent nettement, avec les hanches, pour  nous assurer qu’elles y étaient toujours fermement attachées (…).

J’avais bien entrevu jusqu’ici des jambes courtes et grasses, vites recouvertes par la pudeur. Il ne m’avait pas été donné de garder aussi longtemps sous les yeux deux arcs de jambes tendus, non à la manière d’un gaillard, plutôt deux fines tiges de fleur, pâles et à peine striées de plaques roses, comme les pieds des plantes que je prélevais sur nos talus, pour les faire entrer dans la composition de tel sirop ou de tel liniment.

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire - Blog Délivrer des livres

Challenge 1% Rentrée Littéraire sur le blog « Délivrer des Livres »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s