L’île du Point Nemo – Jean-Marie Blas de Roblès

Je participe cette année au Challenge 1% Rentrée Littéraire. Comme j’aime compliquer les choses, j’ai décidé de relever le challenge en 6 semaines soit un livre par semaine (et puis ça m’arrange bien pour le boulot il faut dire).

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire - Blog Délivrer des livres

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire sur le blog « Délivrer des Livres »

L’idée de départ est donc de lire dans l’année 1% des ouvrages publiés pour cette rentrée soit 6 romans puisque 607 romans ont été publiés cette année.

J’ai choisi le premier en me fiant aux conseils de mes amis Clarice Darling  et Bookfallo Kill sur leur blog à quatre mains Cannibales Lecteurs. En effet Bookfallo Kill a eu un très gros coup de coeur pour L’île du Point Némo de Jean-Marie Blas de Roblès et je dois dire que le sujet, un roman d’aventures en hommage aux romans d’aventures, ne pouvait qu’enthousiasmer une amoureuse d’Alexandre Dumas et Jules Verne comme moi.

 couverture ile du point nemo

Je dois dire que je n’irai pas jusqu’au coup de coeur mais ce fut une lecture tout de même agréable. La force de l’auteur est d’avoir complètement débridé son imagination et d’avoir créé des aventures complètement loufoques, émaillées d’hommages et de clins d’oeil à tous les héros des romanciers classiques (ou tout simplement populaires car j’ai même noté une référence à la Cité de la Peur).

Le premier récit, celui d’une bande d’aventuriers qui part en quête du plus gros diamant du monde qui a été dérobé mystérieusement, est coupé de récits secondaires se passant dans un monde imaginaire proche cependant du nôtre notamment dans une fabrique de liseuses numériques où l’on fait aux ouvriers de la lecture pour augmenter leur productivité (une habitude apparemment réellement créée à Cuba).

La langue dans laquelle ces aventures sont racontées est très agréable à lire, riche sans être pédante et fluide, même si le vocabulaire alambiqué « à la manière de » est parfois un peu lourd. Cette imbrication de quatre à cinq récits rend la lecture un peu difficile, j’oubliais régulièrement quel personnage évoluait dans quel « monde ». J’ai trouvé dans son ensemble le roman un peu brouillon. Sans compter qu’une des histoires est la quête d’une femme qui essaye par tous les moyens imaginables et au-delà que son mari ait une érection, le tout raconté dans une langue très grivoise voire parfois clairement pornographique, ce qui ne m’a absolument pas intéressé (je n’ai d’ailleurs pas vraiment compris l’intérêt de ce fil narratif dans le reste de l’oeuvre).

Cependant au bout de 300 pages, c’est-à-dire au moment très exact où les protagonistes accostent l’île du Point Némo, le roman a pris une toute autre nature et est devenu absolument passionnant. J’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteur utilise des données et des faits très contemporains de notre monde pour les insérer dans un récit à la manière du XIXème. Il interroge alors sur ce qu’est la littérature, sur la place qu’elle a dans nos vies, mais ce de manière très légère. Ce roman, « seulement » léger et divertissant, devient alors un vrai objet littéraire.

Ces 150 dernières pages m’ont apparues extrêmement brillantes et ont justifié mon don de ce livre à la médiathèque où je travaille.

 

Ma citation préférée (de mémoire)

Et puis ensuite je me tue – passé simple de je me tais.

 

2 réponses à “L’île du Point Nemo – Jean-Marie Blas de Roblès

    • Je trouve que les sujets évoqués sont très vastes et divers pour cette rentrée (même si ce n’est que la première que je suis assidument). Ce roman se démarque bien des autres, il vaut le coup d’oeil, j’espère qu’il te plaira.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s