Do you bookmooch ?

Laissez-moi vous parler aujourd’hui d’un site qui a changé ma vie (oui oui carrément).

Je suis donc en congé parental depuis la mi-décembre. Comme vous avez éventuellement pu le constater sur ce blog à l’époque, un des incroyables intérêts d’avoir à nourrir un bébé toutes les 3 heures est que vous vous dégagez un temps fou où vous ne pouvez rien faire d’autre que lire.

Oui mais comment se fournir en livres quand on n’a pas de revenus ?

Il existe pour ça un site formidable qui permet de troquer ses livres : Bookmooch.

(avec l'aimable autorisation de BookMooch.com)

Quésaquo ?

Le titre du site tout d’abord. Je vous copie-colle la présentation officielle : Pourquoi « Mooch » ? : dictionary.co.uk définit « mooch » comme : « obtenir quelque chose sans payer ou emprunter quelque chose sans avoir l’intention de le rendre » comme dans « il m’a taxé une clope » Le mot s’adapte donc à ce projet : BookMooch est une manière d’obtenir des livres sans payer et sans aucune intention de les rendre. C’est la définition américaine du « mooch » et une des deux définitions britanniques. L’autre définition britannique est « marcher ou faire quelque chose lentement et sans aucun but » ce qui n’est pas une définition entièrement appropriée à ce site, mais c’est drôle alors nous allons vivre avec ça.

Le principe est assez traditionnel pour un site de troc : vous obtenez des points lorsque vous envoyez un livre à quelqu’un, points qui vous permettent alors de choisir un livre à recevoir.  Il  existe d’autres sites de troc bien évidemment, mais personnellement c’est le seul sur lequel j’ai effectivement réussi à troquer des livres. La différence de Bookmooch c’est que le site permet les échanges internationaux.

Il faut dire que j’avais un type de livres assez particuliers à troquer : les livres que tout le monde a déjà acheté  et donc que personne ne veut vous troquer.

Exemple parfait : l’année dernière, j’ai acheté à un libraire d’occasions sur le marché de Port-la-Nouvelle un exemplaire des Rivières Pourpres. Impossible à revendre, il y en a au moins 1000 exemplaires déjà en vente sur Amazon à 1 centime. Impossible à troquer, il y en a au moins 1000 exemplaires déjà sur les sites de troc français.

Oui mais voilà, 2 jours après que j’ai entré l’ouvrage dans la base de données de Bookmooch, un gentil mexicain me demandait si j’acceptais de lui envoyer le livre. Ce que j’ai fait, j’ai récolté 3 points (on a plus de points si on envoie à l’international) et hop ma carrière de bookmoocheuse était lancée.

Evidemment comme c’est au donneur de payer les frais de port, cela demande un premier investissement, ce n’est pas du tout « gratuit ». Mais j’ai personnellement largement rentabilisé ma première mise en recevant un livre d’Angleterre ou même, anecdote assez mignonne, j’ai reçu un roman d’Anna Langfus (Les bagages de sable, prix Goncourt 1962) d’Italie, roman que j’ai envoyé ensuite au Portugal – le roman était en français et c’était une très belle édition, jolie surprise.

Bon alors évidemment il n’est pas forcément facile de trouver un livre qu’on veut, il faut ratisser large, revenir souvent sur le site pour guetter les livres dont on a vraiment envie et parfois il faut savoir être très patient (cela fait 2 mois que j’attends un livre étazunien par exemple… en espérant qu’il ne se soit pas perdu en chemin). Mais parfois on peut aussi échanger avec ses voisins, j’ai ainsi livré un roman de Bernard Werber à une fille habitant la ville à côté de la mienne.

Cela dit le site est plein de fonctionnalités pour alimenter sa soif de lecture, cela fait 6 mois que je mooche et je n’ai pas encore tout exploré. J’ai ainsi découvert le mois dernier que le site, en se basant sur les livres que vous avez donné, vous propose une liste de livres disponibles au troc qui sont susceptibles de vous plaire. Je suis en attente de ma première suggestion (Les Mémoires d’une geisha, en anglais).

Pour plus d’informations, je vous renvoie à la page de présentation du site mais je peux aussi répondre à vos interrogations les plus folles en commentaire.

Sur ce, je vous laisse, j’ai un exemplaire de Huis-clos de Sartre à envoyer au Pays Basque (où ils ont des adresses complétement bizarroïdes).

« crédit photo Sheila Newbery, avec l'aimable autorisation de BookMooch.com »

 John Buckman, le fondateur du site.

3 réponses à “Do you bookmooch ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s